Un monstre PDF

Mais les origines du comportement de Weinstein sont aussi complexes et opaques que l’homme lui-même.


ELLE entra comme à l’ordinaire, sans sonner, avec la petite clef de l’appartement qu’elle avait depuis les premiers jours, pour n’être pas obligée d’attendre dans l’escalier.
Raymond allait sortir. Il ne l’en accueillit pas moins d’un air empressé. Il était fort tranquille, se sentant sans reproche, puisque sa demande n’était pas faite. Rien d’ailleurs n’indiquait que Mme Daveline vînt dans un autre but que les motifs accoutumés. Seul, le long regard qu’elle dirigea sur lui et qu’il ne remarqua pas aurait pu faire soupçonner quelque arrière-pensée.
Elle dit, en ôtant ses gants et sans le quitter des yeux  :
— Je craignais de ne pas vous trouver.
— Pourquoi donc  ?
— Vous auriez pu être chez Mme Brémont.
Il la regarda et crut sentir venir l’orage. Au mince sourire qui glissa sur les lèvres de Claire, il n’eut plus de doute. «  Allons  ! se dit-il, il paraît que c’est le moment…  » Et, fronçant les sourcils, il fit quelques pas en rond par la chambre, vint s’adosser à son bureau, et, là, relevant le front et assurant son regard …

Il a également vu des photos de Nassar démontrant ces techniques. Pour être faible et pleurer quand ma mère et mes soeurs avaient besoin de quelqu’un si désespérément pour les aider. Je ne suis jamais allé à l’école d’art, je suis dyslexique et tout ce que je sais a été chassé de la passion et de la curiosité.-}