Trois Vies: – Itinèraire d’un Aurovilien PDF

Après avoir regardé le processus j’ai abandonné la pensée de l’essayer.


« Trois Vies. Itinéraire d’un aurovilien. » Récit de Bernard Delambre. Comment passe-t-on, à vingt ans, d’une cellule de prison parisienne à Auroville, la seule utopie des années 68 qui continue à se développer sur un plateau rouge de l’Inde du Sud ? C’est ce passionnant parcours initiatique d’un jeune homme en quête de sa raison d’être que Bernard Delambre nous livre dans ce récit autobiographique écrit avec simplicité et émotion. Tiraillé entre une profonde aspiration à vivre un idéal élevé et le besoin vital de guérir les blessures de son enfance, il confie dans des pages parfois bouleversantes, les coulisses intimes d’un itinéraire peu ordinaire qui l’a conduit en une douzaine d’années de la prison aux mouvements religieux et aux sociétés initiatiques, puis au monde des arts à la révolution estudiantine, et finalement à Auroville. Après les barricades de mai 68 à Paris, il partira en Inde pour construire, avec une poignée d’idéalistes qui croyaient comme lui en un monde plus vrai, la cité idéales d’Auroville qui venait juste d’être fondée, et où il passera une grande partie de sa vie. Il y séjourne toujours. « Trois Vies. Itinéraire d’un aurovilien. » (in french) Story by Bernard Delambre. How does one go, in this twenties, from a cell in one of Paris’jails, to Auroville, the utopia of the sixties which is expanding on the red soil of South India ? This is what Bernard Delambre tell us in his autobiography written in a simple and moving style : the quest of a young man searching, for the truth, an intensive story of initiation. Torn between the deep aspiration to live a high ideal and the need of healing is childhood’s suffering, he shares with us, in a very moving way, the intimacy of an uncommon path, which led him in a twelve years time, first from jail to religions and esoteric groups, then from the world of art to the studensts’ revolution of 1968, and last to Auroville. After the events of May 1968 in Paris, he will depart for India to build, with a handful of idealists who believed also in a truer world, the idealistic city of Auroville, just founded, where he will spend most of his life, and still lives.

La vue depuis le sommet vaut tous les efforts, la brise vous rajeunit comme par magie et bien que vous apparaissez comme un point en face des montagnes magnanimes, vous vous sentez fier de votre accomplissement. Bon endroit dans l’ensemble, une seule chaise, alors préparez-vous à vous asseoir par terre Chantal 2018-02-23T00: 00: 00Z L’endroit était vraiment propre et soigné. Un asservissement et un affaiblissement de l’esprit et des valeurs et des idéaux civilisationnels supérieurs conduisent à la corrosion du tissu même de la société humaine en mettant en question la survie humaine.-}