Pélerinages et sanctuaires du monde chrétien PDF

Notre pèlerinage en Suède était inspirant et instructif. C’était un.


Gioia et Fernando Lanzi nous emmènent à la découverte des principaux pèlerinages et sanctuaires qui dessinent la carte de la chrétienté : de la Terre
sainte à Rome, du Mont-Saint-Michel à Saint-Jacques de Compostelle, du Mexique à l’Inde et de Cuba à l’Éthiopie, ils retracent en près de soixante
chapitres la chronologie des événements qui ont conduit à faire de ces lieux des buts de pèlerinage, dans certains cas leur sacralité aux époques pré-chrétiennes, leur histoire depuis, ainsi que les formes de dévotion, les rites spécifiques, les objets de culte et d’art populaire qui les caractérisent. Les lieux où vécut le Christ, ceux où reposent les reliques des martyrs de la foi et des saints, ceux qui ont connu une apparition de la Vierge ou quelque fait
miraculeux ont été dans un premier temps marqués par l’édification de sanctuaires, pierres éparses mais angulaires de l’Église universelle. Ceux-ci
constituèrent peu à peu des centres privilégiés de célébration spirituelle, avant de devenir pour les pèlerins le but et le couronnement d’un long
voyage intérieur. Plus qu’un inventaire des lieux de mémoire de la religion chrétienne, c’est le tableau vivant du rapport de l’homme au sacré qui s’offre
ainsi à nous, dans toute sa richesse et son extraordinaire multiplicité.

Le Mont Saint Michel Le Mont Saint Michel se dresse au cœur d’une immense baie inondée par les plus grandes marées d’Europe. Les peintures de la chambre à reliques de la période du dixième au onzième siècle et découvertes au cours des récents travaux de restauration indiquent l’ancienneté de ce stupa. Les fouilles archéologiques effectuées au stupa lui-même ont également révélé que le stupa a au moins deux phases de construction; le stupa appartient à la dernière phase historique, il enferme un stupa plus petit à une profondeur d’environ 2 mètres de sa surface extérieure.-}