La littérature camerounaise dans le champ social : Grandeurs, misères et défis PDF

Les biens du gouvernement tels que les véhicules, le personnel et l’argent sont utilisés par le parti à des fins de campagne.


Par une approche interdisciplinaire, aujourd’hui inévitable pour qui veut rendre compte des multiples aspects d’une réalité aussi complexe que l’imaginaire littéraire d’un pays tel que le Cameroun, l’auteur retrace l’histoire et le contexte socioculturel et politique des œuvres littéraires camerounaises. Depuis la période coloniale, en passant par les premières décennies d’accession à la souveraineté nationale et internationale, la production littéraire camerounaise a-t-elle pris en compte les goûts, les attentes et les aspirations de son public ? Par ailleurs, ces œuvres de l’imaginaire littéraire national se sont-elles inscrites dans le champ institutionnel au point d’être connues et reconnues comme produits de l’esprit et du génie national ? Quelles sont aujourd’hui, au Cameroun, les conditions de vie et d’écriture d’un auteur, les possibilités d’édition et de diffusion du livre ? Autant de questions auxquelles cette étude apporte des réponses argumentées, appuyées sur des enquêtes de terrain, des statistiques et des mises en perspective qui sonnent comme un appel à relever les défis d’un dialogue fécond entre les producteurs des œuvres littéraires et le public qui vient s’y mirer comme dans un miroir. Faire du livre un puissant vecteur de culture et de liberté individuelle et collective, telle est l’ambition de l’auteur de cette étude.

Les critiques soutiennent que les observateurs ne peuvent repérer certains types de fraude électorale comme la suppression ciblée des électeurs, mais qu’ils sont capables de détecter les autres. Ceci est généralement appelé «leadership africain». Les principes du contre-pouvoir, du partage du pouvoir et de la distribution de l’énergie, des limites de mandats peuvent être exploités pour atteindre cet objectif.-}