L’Esprit du T’ai-Chi-Ch’uan PDF

On dit que le travail lent et répétitif impliqué dans ce processus augmente doucement et ouvre la circulation interne (souffle, chaleur corporelle, sang, péristaltisme, etc.). Au fil du temps, les promoteurs disent, cette amélioration devient un effet durable, une inversion directe des effets physiques du stress sur le corps humain.


Loin des ouvrages » folkloriques » et souvent confus, voici une étude détaillée du T’ai-chi-Ch’uan. Bob Klein, directeur de l’Ecole de T’ai-chi-Ch’uan de Long Island depuis 1975, ne ‘attarde pas sur les aspects formels de cet art. Il se concentre essentiellement sur ses aspects pratiques et spirituels. Il étudie ainsi l’évolution de la conscience de l’étudiant, les méthodes d’éveil proposées au professeur ainsi que l’application des principes du T’ai-chi-Ch’uan à la vie quotidienne. Que vous soyez étudiant averti ou profane, vous trouverez dans l’Esprit du T’ai-chi-Ch’uan l’essentiel d’un art traditionnel oriental, une manière de vivre en harmonie avec le monde qui vous entoure, de neutraliser les énergies négatives d’autrui et de développer votre pouvoir personnel. Bob Klein a aussi étudié l’écologie, la zoologie, les philosophies hébraïque et orientale.

Le premier exercice interne, au Tai Chi, consiste à «couler le Qi pour bronzer». Les étudiants avancés trouveront que cet effet bénéfique est accentué par l’apparié lent, profond. Une fois qu’il est ici, il fournira une liste de vos recherches récentes et vous permettra de les revoir dans une session de navigateur.-}